Nba Hall Of Fame

Toute l'actualitée de la NBA transferts, rumeurs, blessures mais aussi des LV
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Ligue Virtuelle Hall Of Fame : quelques équipes sont encore disponibles ; contacter Gino !
Venez élire l'admin du mois de Mars dans la partie "Récompenses" !
Tirage au sort pour les 8emes effectué

Partagez | 
 

 Les « Down » du début de saison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jordan 23
Admin du Mois
Admin du Mois
avatar

Nombre de messages : 10728
Age : 28
Localisation : U.S
Emploi/loisirs : Basket, Jeux Video, Boite et *****
Humeur : Heureux

MessageSujet: Les « Down » du début de saison   Mar 18 Nov - 19:53




Vous êtes nombreux à avoir demandé un sujet sur les joueurs, ou équipes, qui ratent leur début de saison. Comme basket-ball.com est un site à l’écoute de ses lecteurs voici votre vœux exaucés !

Le Flop 3 Rookie …

Les fans de la grosse pomme l’ont sifflé, D’antoni a assumé sans broncher mais Danilo Gallinari n’a pour le moment rien montré ! Choisi en 6ème position devant des joueurs comme Jason Thompson (12ème pick) ou Luc Mbah a Moute (37ème pick), le steal de cette draft, l’italien n’a pris part qu’à deux rencontres et n’a foulé le parquet que 12 petites minutes. Le prospect européen de l’ancien coach des Suns est aujourd’hui blessé avec une date de retour indéfinie. D’un côté Dirk Nowitzki n’avait convaincu personne lors de sa première saison avant d’exploser les compteurs, de l’autre on ne compte plus les flops européens sur qui les GM ont misé jurant les grands dieux qu’ils tenaient la future pépite du vieux continent. L’avenir nous dira si D’Antoni a du flair. Derrière "Il Gallo" on retrouve le 7ème choix de Draft, Eric Gordon, Clipper de son état. Présenté comme une arme offensive redoutable, le joueur devait composer, aux côtés de Davis et Thornton, un backcourt séduisant. Manque de pot son coach préfère confier les clés de l’attaque au vieillissant Mobley voire à Ricky Davis. Etonnant, vu les stats intéressantes du joueur en pré-saison (15ppg, 2rpg et 1.5 int). D’autant que Gordon est loin d’être ridicule quant Dunleavy lui fait confiance, pour preuve les 11 points, 2 passes et 2 interceptions compilées face à Dallas. Etant donnés les résultats désastreux des Clips, le technicien californien changera peut-être son fusil d’épaule. Jamais deux sans trois, après les numéros 6 et 7 forcément on retrouve le 8 ! Joe Alexander, Buck de Milwaukee depuis la dernière Draft, faisait un peu figure de surprise. Personne n’attendait l’ancien joueur de West Virginia aussi haut … et aujourd’hui on comprend pourquoi ! Avec 3ppg et 2rpg en 11 minutes par match, Alexander fait partie des plantes à Milwaukee. Barré par la surprise Mbah a Moute, qui présente les mêmes caractéristiques que lui (2.03 m pour 104kgs) mais pas les mêmes stats (10ppg et 7rpg en 30 min), le joueur ne bénéficie pas de la confiance de Scott Skiles au contraire de notre ami Luc, propulsé remplaçant de Michael Redd. Bref, Joe Alexander devrait vraisemblablement devenir un de ses nombreux voyageurs qui cumule franchises en quête de temps de jeu.


Et si on lâchait le frein à main ?

Si l’on excepte les habitués Thunder et Timberwolves et autres Grizzlies, presque déjà condamnés à réfléchir à quel poste ils auront besoin de se renforcer à la prochaine Draft, on observe trois équipes qui sont restés au point mort au lieu de passer la première. Accusés levez-vous, j’appelle à la barre les Wizards de Washington : 1 victoire et 6 défaites. Messieurs, où est passée votre défense ? Avec 104 points encaissés par match vous figurez parmi les trois plus mauvaises défenses du championnat. Avec 94 points inscris par match, l’addition est sévère et la gueule de bois douloureuse. L’absence de Gilbert Arenas ne peut servir d’excuse vue la fréquence des blessures du franchise player. Celle de Brendan Haywood semble déjà plus préjudiciable. Le gros bébé, même s’il est moins spectaculaire que l’agent zéro amène un supplément de défense qui fait défaut à des Wizards en manque d’adresse. Il serait souhaitable que ces deux joueurs reviennent au plus tôt dans la capitale sinon Barack O’Bama va regretter l’Illinois ! J’appelle à la barre : les Clippers de Los Angeles : 1 victoire pour 8 défaites. Messieurs, vous regrettiez votre passé ? Il fut un temps, pas si ancien que ça, où les Clippers faisaient figure d’outsiders redoutés. Back in 2006 où les Brand, Cassel, Magette et Kaman donnaient de l’espoir au faible contingent de supporter qui ont choisi, avec courage, de porter du rouge à la place d’un jaune beaucoup plus à la mode dans la cité des anges. Aujourd’hui, seul Kaman est encore de la partie mais pour combien de temps ? Un gros gâchis ! Voila ce que représente cette équipe qui aurait pu aligner Davis, Magette, Brand et Kaman si Dunleavy et Baylor avaient été un peu moins mauvais en management d’égos ! Il y a pourtant du talent aux Clippers mais une équipe ne s’est jamais construite sur des individualités. Or, avec des joueurs comme Mobley, Ricky Davis, Tim Thomas voire Baron Davis, la cohésion semble difficile à mettre en place. Des joueurs individualistes aux Clippers … du déjà vu quoi ! J’appelle à la barre : les Mavericks de Dallas : 2 victoires pour 7 défaites ! Messieurs vous réussissez l’exploit d’être derrière les Grizzlies de Memphis et leur équipe d’étudiants ! Virer Avery Johnson reste pour le moment la pire décision de ce début de saison. En misant sur le très autoritaire Rick Carlisle, Mark Cuban pensait voir encore un peu plus de défense ! C’est raté puisque les Mavs font de nouveau leur entrée dans Top 10 des moins bonnes défenses du championnat. Pis, ils sont désormais rentrés dans le rang en attaque avec un très passable 95ppg. Avec des joueurs comme Nowitzki, Terry, Howard et Kidd à la baguette, on est droit d’attendre un peu plus de points. Dallas devrait remonter la pente et se battre pour une place en Play Off, le minimum syndical vu l’effectif. Si la descente aux enfers perdure les cadres auront du souci à se faire.


La course MVP … les distancés

Forcément avec un tel début de saison le grand Dirk, MVP de la saison 2006-2007, n’est pas au mieux dans la course au titre individuel suprême. Si l’allemand apporte toujours sa cote part au scoring des Mavs son pourcentage d’adresse n’est plus ce qu’il était. Avec 43% à deux points et 36% à trois points, Nowitzki n’est plus la menace extérieure qui a fait sa réputation. Le joueur participe également moins au jeu avec 7rpg contre 9 en carrière et 2apg contre pratiquement 4 dans ses plus belles saisons. A moins d’un gros retournement de situation, Dirk Nowitzki peut dire adieu au titre. Le duo texan des Rockets, McGrady/Ming, est aussi en dessous de ce qu’on attendait d’eux. Si l’apport de Ron Artest donne une solution offensive en plus il n’en demeure pas moins que les deux stars de Houston n’affichent pas des stats dignes d’un potentiel MVP. 17ppg, 4rpg et 5apg en 35 minutes pour T-Mac et 17ppg, 10rpg et 1apg en 36 minutes pour Ming, leur apport au jeu des Rockets est toujours indispensable. C’est plus leurs adresses qui laissent à désirer : 38% (à 2pts comme à 3pts) pour l’ailier et 47% pour un pivot à plus de 2.20m qui, certes, s’écarte mais qui joue quand même l’essentiel du temps sous le cercle. Ce rythme au ralenti explique peut-être le début de saison honnête mais quelque peu poussif d’une équipe qu’on voyait déjà en haut de l’affiche. Dernier joueur en difficulté, le nouveau bad boy, Steve Nash. Le « vieux » de la bande et double MVP, 2004 et 2005, vient de redescendre sous la barre symbolique des 10 passes décisives par match, ce qui ne lui était pas arrivé depuis 4 ans. Les stat du meneur des Suns sont d’ailleurs en très net baisse, 13ppg à 45%, 7apg et 3rpg contre 17ppg à 50%, 11apg et 4rpg la saison passée. L’arrivée cumulée de Terry Porter et du gros Shaq ont considérablement ralenti le jeu de Phoenix et du même coup celui du meneur. Nash plus habitué aux courses à tout va, aux shoots à trois points dans tous les sens et au style Up Tempo de Mike D’antoni, doit d’adapter et éprouve toutes les peines du monde à le faire. Difficile dans ce cas de figure d’espérer concurrencer des jeunes loups comme Chris Paul pour le titre de MVP. Enfin, tout le monde sait que Nash ne cours que très peu derrière ces récompenses individuelles et que le titre de champion NBA est bien sa seule quête !


Basket-ball

_________________
http://nba-hall-of-fame.skyrock.com/




GM Rockets Bilan 26-23
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nba-hall-of-fame.forum-actif.net
Gade
Vainqueur du Shooting Contest
Vainqueur du Shooting Contest
avatar

Nombre de messages : 2331
Age : 37
Localisation : Bergerac (24)

MessageSujet: Re: Les « Down » du début de saison   Mar 25 Nov - 12:55

je suis asser d'accord avec cet article même si comme pour les tendances positives d'un article précédent il est encore un peu tôt pour juger objectivement........Prenont le cas éric gordon par exemple, avec le depart de mobley, son temps de jeu pourrait augmenter significativement.

Pour ce qui est de gallinari, je ne le sens pas du tout ce choix de draft des knicks mais après tout rien ne nous dit qu'il ne jouera pas bien lors de son retour........donc comme pour le reste pour le moment, difficile de se prononcer avant la mi saison.........wait & see.......

_________________


Harlem Boy In My Face Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eklectik-musik.forum-2007.com
 
Les « Down » du début de saison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BLUE ICE, pie bleu
» Interdiction des picots Neubauer
» Retransmission TV Top 14. Saison 2010 / 2011
» Transferts + News Avant-saison 2010/2011
» [WRC] Saison 2010 - Les news

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nba Hall Of Fame :: LE MONDE DE LA NBA :: NEWS NBA-
Sauter vers: