Nba Hall Of Fame

Toute l'actualitée de la NBA transferts, rumeurs, blessures mais aussi des LV
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Ligue Virtuelle Hall Of Fame : quelques équipes sont encore disponibles ; contacter Gino !
Venez élire l'admin du mois de Mars dans la partie "Récompenses" !
Tirage au sort pour les 8emes effectué

Partagez | 
 

 Historique de la franchise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gino
Hall of famer
Hall of famer
avatar

Nombre de messages : 6037
Age : 28
Localisation : Moselle (57)
Emploi/loisirs : Facteur

MessageSujet: Historique de la franchise   Lun 24 Sep - 15:56




La franchise des Phoenix Suns réalise sa première saison en NBA en 1968-69. L’équipe nomme comme General Manager Jerry Colangelo, qui à 28 ans devient le plus jeune GM de l’histoire des sports professionnels. L’équipe sélectionne à la draft Dick Van Arsdale, surnommé « The Original Sun » et récupère entre autres Gail Goodrich lors de l’expansion draft.

Le club monte lentement en puissance et créé la surprise en 1976 en éliminant au premier tour des play-offs les Golden State Warriors, champions en titre. Il atteint les finales avant d’être battu par les Boston Celtics en six manches. Le troisième match de la série, allant jusqu’en triple prolongation, est considéré comme l’un des meilleurs match de l’histoire de la ligue.

De 1978 à 1985, l’équipe atteint les play-offs sans jamais dépasser les finales de conférence.

Une affaire de drogue torpille l’organisation en 1987. Le meilleur marqueur de l’histoire du club, Walter Davis, est soupçonné d’usage de drogue. Dans cette affaire, cinq joueurs évoluant ou ayant évolué aux Phoenix Suns sont également soupçonnés d’usage de drogue. Six autres joueurs de la ligue sont melés à cette affaire. Walter Davis retourne alors à un programme anti-drogue mais l’affaire entâche énormément l’image du club, bien que tous les tests réalisés par la suite se soient révélés négatifs. Aucun procès n’a eu lieu et aucune drogue n’a été saisie ; l’affaire semblait plutôt basée sur des rumeurs infondées.



Charles Barcklay

Des changements sont opérés en 1987-88, avec l’acquisition de Kevin Johnson et Mark West en provenance de Cleveland en échange de Larry Nance. En 1988, Tom Chambers arrive de Seattle et Jeff Hornacek signe au club. C’est le début d’une série de 13 saisons consécutives en play-offs. Kurt Rambis arrive des Charlotte Hornets en 1989 et l’équipe créé la surprise en battant les Los Angeles Lakers en cinq manches durant les play-offs avant de tomber face aux Portland Blazers en finales de Conférence.

Hornacek est transféré à Philadelphie en 1992 avec Andrew Lang pour le flamboyant mais productif Charles Barkley. L’ancien membre des Boston Celtics Danny Ainge rejoint le club pour composer une équipe dynamique difficile à battre. Les Suns gagnent 62 matchs cette année et se rendent jusqu’aux finales NBA pour la seconde fois de leur existence, où ils perdent en six rencontres face aux Bulls de Michael Jordan.

Les années suivantes, les Suns gâchent à deux reprise une avance de 3 manches à 1 en play-offs face aux Houston Rockets. En 1996, la relation entre Charles Barkley et Jerry Colangelo se dégrade. Barkley est transféré à Houston, entraînant le déclin de la franchise. Dans la même période, Kevin Johnson prend sa retraite, mais revient pour aider la franchise durant les play-offs 1998.

Les Suns continuent d’atteindre régulièrement les play-offs sans jamais percer. Ils transfèrent alors Jason Kidd à New Jersey en échange de Stephon Marbury. Mais Marbury, en dépit de ses qualités athlétiques, n’arrive pas à transcender l’équipe comme Kidd savait le faire. Pour la première fois en 14 ans, les Suns n’atteignent pas les play-offs. Cette contre-performance permet à Phoenix d’obtenir le 9e choix de la draft 2002 avec lequel le club sélectionne Amaré Stoudemire.

La saison 2002-2003 voit l’émergence d’Amaré Stoudemire, souvent comparé au futur Hall of Famer Karl Malone. Sa taille et ses qualités athlétiques, avec une forte éthique de travail, l’ont déjà amené dans le groupe des meilleurs joueurs ayant directement rejoint la NBA après le lycée. Il est nommé rookie de l’année, saison dans laquelle les Suns retrouvent les play-offs avec un bilan de 43 victoires pour 39 défaites.



Steve Nash

La jeunesse des Suns leur est fatale pour la saison 2003-04 dans laquelle ils finissent parmi les plus mauvaises équipes de la ligue. Durant la saison, Stephon Marbury et Anfernee Hardaway sont transférés aux New York Knicks.

En avril 2004, la franchise a été vendue pour 401 millions de dollars à un groupe d’investisseurs mené par Robert Sarver.

Durant l’intersaison 2004, les Suns enregistrent le retour de leur meneur prodige Steve Nash, pour pérpetuer la tradition d’un meneur de qualité (Kevin Johnson, Jason Kidd, Stephon Marbury …). Ils signent également Quentin Richardson en provenance des Los Angeles Clippers. Plus anecdotique, l’équipe compte dans son effectif Yuta Tabuse, qui devient le premier japonais à évoluer en NBA. Il est libéré au mois de décembre, après quelques matchs.
En parallèle, l’évolution des règles en NBA, favorisant le jeu rapide et offensif, est l’une des raisons du départ canon de Phoenix qui réalise son meilleur début de saison depuis … sa création.

Les Suns vont effectivement être incontestablement la surprise de la saison 2004/05 : ils gagnent 33 matchs de plus que la saison précédente (l’une des meilleures progressions de l’histoire), passant de la seconde plus mauvaise équipe de l’Ouest à la meilleure de la ligue ! Sous l’impulsion de Steve Nash, véritable chef d'orchestre qui transcende ses coéquipiers, les Suns pratiquent un jeu très offensif basé sur la course. Néanmoins, la faible qualité des joueurs du banc oblige l’entraîneur Mike D'Antoni à n’utiliser une rotation basée sur seulement six joueurs, pari risqué qui menace l’équipe en cas de blessure de l'un de ses membres.



Boris Diaw

Steve Nash est élu MVP (meilleur joueur de l’année) et Mike D'Antoni meilleur entraîneur de l’année. Les Suns rallient les finales de Conférence, où ils sont sèchement battus par les San Antonio Spurs en cinq manches.

L’été 2005 est mouvementé du côté des Suns. Joe Johnson prend la direction d’Atlanta dans un échange qui amène le français Boris Diaw en Arizona. Quentin Richardson est envoyé vers New York en échange de l’intérieur Kurt Thomas. Afin d’accroître leurs capacités défensives, les Suns ont également recruté Raja Bell, James Jones, Eddie House ou encore Brian Grant. Alors que l’effectif semble clairement taillé pour aller décrocher le titre, Amaré Stoudemire se blesse gravement avant même le début de la saison 2005-2006. Le All-Star écarté des terrains pendant plusieurs mois, ce sont tous les espoirs de bien figurer en saison régulière qui vacillent.

Et pourtant, malgré un départ moyen (8 victoires pour 5 défaites en novembre 2005), les Suns vont bénéficier de la polyvalence des joueurs composant l’effectif pour redresser la barre. Dans le rôle du joker de luxe, Boris Diaw tire particulièrement son épingle du jeu en assurant l’intérim sur l’ensemble des postes y compris dans la raquette, faisant de lui le favori pour le titre de joueur ayant le plus progressé sur la saison. Autour de leur MVP Steve Nash, les Suns bâtissent un bilan de 29-16 à l’orée d’un mois de février qui va les propulser vers les sommets de la ligue. Phoenix enchaîne 11 victoires de rang avant de s’incliner à la maison, mais en l’absence de Nash, contre les Spurs de San Antonio le 9 mars 2006. Quelques jours plus tôt Tim Thomas, débarqué par les Bulls, a rejoint l’effectif est s’est fendu de 20 points pour son premier match avec les Suns.

A la date du 10 avril 2006 et alors qu’Amaré Stoudemire est encore en convalescence, après un rapide retour de 3 matchs puis une autre blessure à son autre genou, les Suns pointent en 2ème position de la Conférence Ouest avec un bilan de 50 victoires pour 26 défaites et se sont qualifiés pour les playoffs.



Shawn Marion et Amare Stoudemire

En mai 2006 le joueur français des Suns Boris Diaw est élu par les journalistes américans MIP (most improved player) soit le joueur de la ligue ayant le plus progressé. Passant de à peine 4 points, 2 passes et rebonbs par match avec son ancienne franchise des Atlanta Hawks à plus de 13 points, 6 passes et rebonds par match.


wikipédia.com

_________________

"La Terre est couverte par 70% d'eau, et le reste par Bruce BOWEN !"

GM des Boston Celtics : 35V / 6D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gino
Hall of famer
Hall of famer
avatar

Nombre de messages : 6037
Age : 28
Localisation : Moselle (57)
Emploi/loisirs : Facteur

MessageSujet: Re: Historique de la franchise   Lun 24 Sep - 15:57

US Airways Center


_________________

"La Terre est couverte par 70% d'eau, et le reste par Bruce BOWEN !"

GM des Boston Celtics : 35V / 6D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan 23
Admin du Mois
Admin du Mois
avatar

Nombre de messages : 10728
Age : 28
Localisation : U.S
Emploi/loisirs : Basket, Jeux Video, Boite et *****
Humeur : Heureux

MessageSujet: Re: Historique de la franchise   Ven 26 Oct - 19:57

ahhh l"époque Barcklay , Marjele... etc (d'ailleur vraiment dommage que NBA tv a été supprimé car la journé il rediffusé des vieux matchs s"était bien

_________________
http://nba-hall-of-fame.skyrock.com/




GM Rockets Bilan 26-23
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nba-hall-of-fame.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Historique de la franchise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Historique de la franchise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ENDURO HISTORIQUE de BADAROUX 10 Octobre 2010
» Montée historique d'Arboras.
» grand prix historique NOGARO + trophée alain fabre( photos )
» Montée Historique du Maquisard 2010
» L'historique des moteurs en V Honda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nba Hall Of Fame :: LE MONDE DE LA NBA :: CONFERENCE OUEST :: Phoenix Suns-
Sauter vers: