Nba Hall Of Fame

Toute l'actualitée de la NBA transferts, rumeurs, blessures mais aussi des LV
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Ligue Virtuelle Hall Of Fame : quelques équipes sont encore disponibles ; contacter Gino !
Venez élire l'admin du mois de Mars dans la partie "Récompenses" !
Tirage au sort pour les 8emes effectué

Partagez
 

 Robinson : le coup d'éclat

Aller en bas 
AuteurMessage
Titihenry13
Vainqueur de Slam Dunk Contest
Vainqueur de Slam Dunk Contest
Titihenry13

Nombre de messages : 1743
Age : 30
Localisation : Limoges

Robinson : le coup d'éclat Empty
MessageSujet: Robinson : le coup d'éclat   Robinson : le coup d'éclat Icon_minitimeMar 24 Fév - 15:21

L’énigme Nate Robinson

Fraichement auréolé d’une couronne au Slam Dunk Contest, Nate Robinson a, à nouveau, été mis sous le feu des projecteurs. Depuis son entrée dans la grande league, le micro-arrière des Knicks fait débat. Joueur de basket, athlète extraordinaire, ou artiste de cirque, Robinson fait parler. L’unanimité est rare sur son statut dans la league. Joueur d’impact, role player ou mascotte, chacun a son avis. En retraçant son parcours, je vous propose de mieux connaître le Kid de Seattle et évaluer sa progression.

Un athlète hors norme


Au lycée, Nate Robinson pratique le basketball, le foot US et l’athlétisme. Petit gabarit pour le basket, il fait tout de même partie des joueurs en vu. Au sein d’une équipe qui compte Terrence Williams (passé ensuite à Louisville) et des jumeaux Lodrick Stewart (USC) et Rodrick Stewart (Kansas), il sème la terreur dans le Nord-Ouest Américain. Lors de sa dernière année, il termine avec un bilan de 28 victoires en 29 matchs, remporte le titre d’Etat et combine 17.9 points, 7 rebonds, 7 assists et 3 steals par match. Il sera le AAA State player of the year et fera partie des pré-nomminés au McDonald’s High School All-America Event.

Il s’illustre également au football, où il réalisa une saison senior à 21 touchdowns. En 2001, il était classé 17e au top 100 des meilleurs footballeurs lycéens. En athlétisme, il a établi un record scolaire de 13"85 au 110 mètres haies. Une telle polyvalence explique en partie les qualités athlétiques dont il dispose aujourd’hui. Il ne fait pas de saut en hauteur, mais sa détente sèche fascine également, elle est évaluée à 1’10m.

Vient alors le passage à l’université. Il choisit la fac de son état Washington, où il formera un super duo d’arrière avec Brandon Roy. Les Huskies sont chaque année au tournoi final et la consécration aurait pu venir en 2005. Washington est tête de série de la région West. Mais en demi-finale, Louisville viendra à bout des Huskies, 93-79, avec un Francisco Garcia déchainé.

Robinson décide alors de quitter le giron universitaire pour la NBA. "Je sais que je suis prêt à franchir le pas. C’est mon rêve depuis que je suis gamin" affirmait-il, plein de confiance, le 11 avril 2005. Il est le leader offensif, 16.4 points par match, d’une équipe qui vient de remporter 29 victoires.


Profil pré-draft

Avant la draft 2005, le petit bonhomme de Seattle intrigue. Son explosivité plait aux scouts, son leadership, sa hargne et son envie laissent penser qu’il ne se laissera pas marcher dessus, malgré son déficit physique général, de taille en particulier. Ses qualités athlétiques sont évidemment mises en avant, son envie de se frotter aux plus grands aussi. En effet, voir des joueurs aussi petit se battre au rebond ou placer un dunk dans la peinture reste assez rare. La pression défensive qu’il exerce fait également partie de ses points forts, et sa vivacité lui permet de piquer des ballons.

Par contre, son coté croqueur fait peur. Il rappelle un peu Earl Boykins par cette tendance à garder le cuir, tirer un peu trop ou perdre des ballons un peu trop fréquemment. Son attitude laisse également quelques doutes, certains voient de l’arrogance dans sa gestuelle. La NBA, monde d’images par excellence, pourrait le faire déraper.

Les sites spécialisés le comparent évidemment à Earl Boykins ou Scoonie Penn, mais ne le voient pas faire mieux que l’ancien Nugget. Pour DraftExpress, il sera "au mieux" un Earl Boykins, pour NBAdraft, c’est une carrière de rotation qui se profile.

Lors des camps de pré-draft, sa côte monte. De début de second tour, il se faufile au milieu du premier. Un top 20 semble jouable, même s’il sera plus vraisemblablement choisi entre la 20 et la 25e position. Le 28 juin 2005, au Madison Square Garden, le verdict tombe, il est drafté en 21e position par les Suns qui l’échangent dans la foulée avec Quentin Richardson contre Kurt Thomas et le 54e choix, Dijon Thompson
Des débuts NBA mitigés

2005-06, New York Knicks. Le cadre est loin d’être idéal pour un rookie. Larry Brown est le nouveau coach, l’équipe se cherche une respectabilité, Isiah Thomas effectuera nombre de mouvements farfelus. Bref, on ne refera pas l’histoire.

Robinson joua 72 matchs, 26 dans le cinq de base, il tourne à 9.6 points et 2 assists en moyenne. Il signe sa plus belle perf face aux Sixers et son idole de jeunnesse, Allen Iverson, 17 points, 6 rebonds et le shoot de la gagne au buzzer de la prolongation. Bien que rookie, Robinson montre ainsi qu’il a des cojones et qu’il aime les responsabilités.

Larry Brown apprécie cette combativité, mais trouve son rookie trop arrogant. Une image est restée, celle d’un poster-dunk face aux Lakers, dans un quatrième quart-temps insipide. Robinson fit le fier et chambra le banc des Lakers. Brown, lui, indiqua à son joueur le tableau d’affichage, les Lakers avaient 30 points d’avance. Il eut aussi diverses altercations au sein du vestiaire, avec Jerome James et Malik Rose notamment.

Suite à l’arrivée de Steve Francis, LB le plaça durant 10 matchs sur l’inactive list, un passage en ligue de développement fut même envisagé. Mais l’entente entre les 2 arrières stars, Marbury et Francis, n’a jamais été intéressante. Robinson est ramené dans la rotation et débutera quelques matchs en fin de saison quand Brown donna les clés aux jeunes.

2006, c’est aussi le Slam Dunk Contest et ce fameux dunk au-dessus de Spud Webb, fêtant ainsi de la plus belle des manières les 20 ans de la victoire d’un autre micro-arrière au concours de dunk. Si ce dunk est encore dans les mémoires, on oublie souvent que sur son dernier dunk, il dût s’y reprendre à 14 fois pour réussir sa tentative!

La saison 2006-07 ne marque pas une grande évolution dans son jeu ou ses minutes passées sur le terrain. Par contre, il se signale dans la bagarre avec les Nuggets et prend 10 matchs de suspension pour s’être mesuré à JR Smith.

Le déclic

Le déclic s’est probablement produit lors des Summer League 2007, à Las Vegas. Quand un troisième année, rarement blessé et avec un temps de jeu moyen de 21 minutes, se pointe à Vegas, c’est qu’il a quelque chose à prouver. Robinson est venu avec un état d’esprit tout neuf, l’envie de gagner, et a dominé la semaine. Il repartira avec le titre de MVP et des moyennes de 19.6 points, 6 assists et 3.6 rebonds. Tous les observateurs sont unanimes, Robinson a écrasé la concurrence alors que l’événement était plutôt les débuts d’Oden et Durant.

Son temps de jeu monte alors à 26 minutes, et son rôle évolue. De scoreur et energizer, il ajoute à sa panoplie le job d’organisateur. Il est en fait un vrai combo guard, capable de scorer (12.7ppg à 42.3%) et passer (2.9apg) Il devient plus polyvalent en attaque, tente davantage sa chance de loin et conserve cette hargne qui fait son charme. L’image marquante de sa saison sera évidemment ce contre sur Yao Ming, alors que 50 centimètres séparent les 2 hommes.

Mai 2008, Mike d’Antoni devient le coach des Knicks. Le style de jeu fait peur, mais Robinson se réjouit. Son côté fou-fou sera mis en avant dans le système up-tempo de l’italo-américain. Toujours en sortie de banc, Robinson prend davantage de responsabilités pour arriver à des moyennes de 21.7 points (48.1%), 5.4 assists, 4.7 rebonds, 1.3 steals pour un 1.6 TOs en février!

Son déchet à 3-points reste important, son adresse aux lancers est parfois un peu suspecte mais on retient plus facilement ses cartons, comme cette série de 3 matchs à plus de 30 points mi-février. Contre les Clippers, il joue 51 minutes et passe à un cheveu d’un premier triple double (33pts-15pds-9rbs)

Il a connu un léger coup d’arrêt fin novembre, suite à une blessure à l’aine, mais dans l’ensemble, il progresse dans tous les secteurs, points (16.6), adresse (44.6%), adresse aux lancers (82.1%), rebonds (4.2), assists (4), steals (1.5) et minutes (29’41) sont tous des career highs. Plus intéressant, il ne commet pas plus de fautes (2.7) et perd à peine plus de ballons (1.7), dans un jeu rapide qui entraine généralement une hausse sensible des pertes de balles.

Evidemment, il remporte aussi le concours de dunk, KryptoNATE est passé au-dessus de Superman Dwight Howard. Sa cote de popularité est au plus haut, puisqu’il devance DH en finale, avec 52% des voix des fans en sa faveur.

Son profil aujourd’hui

Depuis 2005, Robinson a mûri. Il n’est pas un true point guard mais ses point guard skills progressent. Toujours aussi vocal, toujours aussi leader, Robinson pourrait faire un meneur de premier ordre avec un meilleur sens de la passe et un peu plus de lucidité. Son jumpshot a considérablement progressé, si bien qu’il est devenu une menace constante, le ballon en main. Son agressivité et sa hargne n’ont pas faibli avec le temps

En défense, il est excellent en one-one, mais n’est par contre pas une menace pour les shooteurs en sortie d’écran, à cause de son manque de taille. Il n’est pas non plus devenu un stealer de premier plan comme le pensait les scouts. Il a aussi encore tendance à trop shooter. Néanmoins, contrairement à ce que pensaient les scouts, il conserve très bien la gonfle.

Showman, athlétique, aérien, favori du Madison Square Garden, Robinson a réussi un premier pari, être respecté pour son job, joueur de basket. Son leadership est très sous-estimé, en partie parce qu’il part du banc et qu’il évolue dans une équipe qui gagne peu (aucune saison à 50% de victoires depuis ses débuts, pas de playoffs)

Une dernière question se pose: est-ce que les Knicks vont le signer sur la durée? Comme son compagnon de promo 2005 David Lee, en 2010, il sera totalement libre. On connait la stratégie des Knicks, signer 2 gros poissons, qu’il faudra évidemment entourer. Mais combien vaut aujourd’hui un sixième homme à 16 points par match? 7-8M$ la saison au meilleur des cas. Donnie Walsh pourra-t-il simplement les lui proposer?



source : sportvox
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Robinson : le coup d'éclat Empty
MessageSujet: Re: Robinson : le coup d'éclat   Robinson : le coup d'éclat Icon_minitimeMar 24 Fév - 22:54

kryptonate j'adore , just impresionnant, j'espere bien que NY vas garder lee et nate
Revenir en haut Aller en bas
Kobe8
Elu dans le 1er 5 de la ligue
Elu dans le 1er 5 de la ligue
Kobe8

Nombre de messages : 3812
Age : 29
Localisation : Neufchatel (76)
Emploi/loisirs : Apprenti en Mécanique Auto.
Humeur : Heureux

Robinson : le coup d'éclat Empty
MessageSujet: Re: Robinson : le coup d'éclat   Robinson : le coup d'éclat Icon_minitimeMar 24 Fév - 23:41

la biographie de son début de carrière car il avait fait 3 sport différent, pas mal.
Très bon parcours et il cours vite quand même.

Merci titi.

_________________
Robinson : le coup d'éclat Gunithatersdg7
Robinson : le coup d'éclat 8efbbb7b5a48f5a709dabb529d97
Robinson : le coup d'éclat Userbar319573rv2
Robinson : le coup d'éclat Kobe8wv6

GM des Los Angeles Lakers
Coach du Real de Madrid
Revenir en haut Aller en bas
flospag23
All Star
All Star
flospag23

Nombre de messages : 996
Age : 29
Localisation : 78, Yvelines
Emploi/loisirs : sport, sport, sport et sorties avec les potes...
Humeur : So Happy !!!

Robinson : le coup d'éclat Empty
MessageSujet: Re: Robinson : le coup d'éclat   Robinson : le coup d'éclat Icon_minitimeMer 25 Fév - 16:54

il a tout pour réussir, beaucoup l'ont critiqué, disant qu'il était trop petit, et ben dis donc, j'aurais aimé être aussi petit que lui, parce qu'il fait des trucs de dingue ce mec, c'est un extraterrestre sur certaines actions ...
Revenir en haut Aller en bas
Titihenry13
Vainqueur de Slam Dunk Contest
Vainqueur de Slam Dunk Contest
Titihenry13

Nombre de messages : 1743
Age : 30
Localisation : Limoges

Robinson : le coup d'éclat Empty
MessageSujet: Re: Robinson : le coup d'éclat   Robinson : le coup d'éclat Icon_minitimeMer 25 Fév - 17:15

Oué et puis la taille ne fait pas grand chose, Boykins était plus petit et faisait des trucs de fou aussi (certes, il ne dunké pas sur la tete à Howard lol).

D'ailleurs, il est devenu quoi ce ptit Boykins ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Robinson : le coup d'éclat Empty
MessageSujet: Re: Robinson : le coup d'éclat   Robinson : le coup d'éclat Icon_minitimeMer 25 Fév - 22:37

au derniere nouvelle il joue a bologne en italie

nate a dit qu'il voudrait bien jouer totue sa carriere à NY ,moi aussi je veux qu'il reste ^^ et quand on sait que c'est un tres bon pote à lebron ...
Revenir en haut Aller en bas
flospag23
All Star
All Star
flospag23

Nombre de messages : 996
Age : 29
Localisation : 78, Yvelines
Emploi/loisirs : sport, sport, sport et sorties avec les potes...
Humeur : So Happy !!!

Robinson : le coup d'éclat Empty
MessageSujet: Re: Robinson : le coup d'éclat   Robinson : le coup d'éclat Icon_minitimeJeu 26 Fév - 16:57

ah eagle veut construire une team de folie du coté de NY ... lol et si Nate allait aux Cavs plutôt!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Titihenry13
Vainqueur de Slam Dunk Contest
Vainqueur de Slam Dunk Contest
Titihenry13

Nombre de messages : 1743
Age : 30
Localisation : Limoges

Robinson : le coup d'éclat Empty
MessageSujet: Re: Robinson : le coup d'éclat   Robinson : le coup d'éclat Icon_minitimeJeu 26 Fév - 17:00

Lol , vous vous faites des films quand même
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Robinson : le coup d'éclat Empty
MessageSujet: Re: Robinson : le coup d'éclat   Robinson : le coup d'éclat Icon_minitimeJeu 26 Fév - 18:55

Citation :
ah eagle veut construire une team de folie du coté de NY ... lol et si Nate allait aux Cavs plutôt!!!
non sa c'était l'un des arguments de walsh pour attirer lebron Robinson : le coup d'éclat 313959
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Robinson : le coup d'éclat Empty
MessageSujet: Re: Robinson : le coup d'éclat   Robinson : le coup d'éclat Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Robinson : le coup d'éclat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une partie de pêche au coup pour la brème
» Avis de coup de vent 22,23,24,25 et 26 jullet (LEUCATE)
» coup du soir à la carpe sous l'orage ( écourté!!!)
» Les hameçons et bas de ligne pour la pêche au coup
» Silure au coup !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nba Hall Of Fame :: LE MONDE DE LA NBA :: CONFERENCE EST :: New-York Knicks-
Sauter vers: